Jardinage

Peinture de paysage d'automne

Peinture de paysage d'automne


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Peinture de paysage d'automne (art visuel)

La peinture de paysage ou la peinture de paysages est la représentation de paysages naturels ou d'autres paysages dans l'art. C'était une forme très populaire d'art visuel au 19e siècle, suivi du modernisme. La peinture de paysage a prospéré pendant environ un siècle après la Renaissance (voir ci-dessus, chronologie). Parmi les peintres paysagistes les plus connus figurent John Constable, Eugène Boudin, J. M. W. Turner, Francisco Goya et William-Adolphe Bouguereau.

Histoire post-renaissance

Renaissance

La peinture du paysage de la Renaissance a été inspirée par le désir du peintre d'enregistrer la beauté du monde. De nombreux grands peintres paysagistes ont été inspirés par la peinture de paysage de la Renaissance italienne. Le peintre suisse Albrecht Dürer (1471–1528) a été le premier peintre à enregistrer la beauté de la nature dans une peinture. Sa série 1525-30 sur les oiseaux a été peinte de manière scientifique et précise.

En 1550, pendant la Renaissance italienne, Giorgione (vers 1476–1510) a peint une grande toile, la tempête, y compris une femme nue aux oliviers en arrière-plan. Cette œuvre est devenue l'une des peintures les plus admirées de l'histoire de l'art. Son génie peut être ressenti dans l'intensité tourbillonnante et la tension des couleurs, le sens de l'ancienneté et du mystère, l'ambiance mystérieuse et la focalisation lointaine qui imprègne toute la scène.

Baroque

La période baroque était celle dans laquelle le centre d'attention portait sur des figures religieuses et d'autres thèmes, et les travaux de la catégorie du paysage comprenaient principalement des paysages urbains, des paysages théâtraux, des thèmes bibliques et d'autres œuvres de ce type. Les peintres italiens du XVIIe siècle représentaient des paysages urbains et des scènes figuratives avec une objectivité picturale souvent infusée d'émotions élevées.

Dans ses premiers travaux, le sommeil de Saint-Cecilia, alias. Le rêve de Cecilia (c. 1532–34), un important précurseur de la peinture vénitienne, Giorgione a tenté d'exprimer des significations spirituelles, sinon religieuses, en capturant les humeurs de la prière extatique par une composition minutieuse, des surfaces aux couleurs brillantes et l'utilisation de formes précieuses et de gestes stylisés, . Le modèle de l'artiste était peut-être son professeur, Titian. La grande série de peintures de Giorgione, le cycle "Tempest", datant de 1525 à 1530, a documenté la réaction des oiseaux, des créatures marines et une femme nue, probablement son modèle, à l'arrivée d'une tempête qui provoquait la destruction dans la scène. Le travail a été salué pour sa force émotionnelle et pour ses compétences techniques et son contrôle de la présentation dramatique.

Dans les œuvres du peintre flamande Pieter Paul Rubens (1577–1640), la peinture et la lumière font une puissante déclaration visuelle. Ses peintures religieuses représentent un équilibre ordonné et équilibré, tandis que ses peintures de carnivals et de ballades donnent un sentiment d'exubérance émotionnelle. Il a travaillé dans une variété de styles et de médias, y compris de l'huile, de la fresque et de l'aquarelle, et est finalement devenu une figure clé du développement de l'art baroque.

Sa série de huit peintures sur les sujets de l'Ancien Testament, The Ten Commandments (1617-1818), est l'une de ses œuvres les plus connues. Cette séquence monumentale, une sorte de frise morale, est encadrée par des sculptures architecturales concentriques sur les murs du Louvre à Paris. Les formes de l'œuvre sont soigneusement peintes, mais ses couleurs restent extrêmement légères et lumineuses. Rubens a souligné les textes bibliques sur les figures des scènes, résultant en une humeur tranquille et éthérée.

Baroque élevé

Pendant le baroque élevé, l'accent est passé à la nature. Cependant, cela a également inspiré d'autres artistes et écrivains, dont Michel-Ange. L'Académie des beaux-arts Vienne avait déjà une école depuis 1662, offrant l'étude de la peinture de paysage. Le peintre autrichien Franz A. Ludwig Symon Bergler (1733–1788) était un exposant important de ce genre. Il a été soutenu par le peintre de la cour impériale Johann Georg Reiffenstein. Cela a conduit à une révolution de la peinture autrichienne. La qualité impressionniste et la simplification du paysage par rapport à l'Académie des beaux-arts de Vienne, ont souvent été créées en utilisant de larges coups de pinceau et des couleurs brillantes, et créé des idéalisations du paysage. Ce mouvement s'est également exprimé pour idéaliser la figure humaine dans une perspective naturaliste réaliste.

Franz Jost (1729–1778) et Franz Xaver Winterhalter (1773–1805) sont considérés comme des peintres paysagistes dans cette école d'influence. Ils ont tous deux perfectionné leur style à l'aide de l'Académie de Vienne. Cette académie, ouverte en 1804, est considérée comme l'une des académies des peintres les plus influentes d'Europe. Les artistes suivants, connus sous le nom de «peintres viennois», en sont sortis.

Les trois branches du mouvement ont tenté de restaurer la primauté du paysage dans l'art.Ce désir avait été abandonné pendant le baroque, lorsque la figure humaine, les figures religieuses et les sujets sacrés ont priorité. En réaction, la peinture de paysage représentait une nature pure avec la plus grande simplicité. Alors que les écoles autrichiennes et françaises présentaient toujours des paysages classiques avec de nombreuses montagnes, arbres, ruines et villages, les Allemands ont montré une préférence pour des scènes de paysages forestiers. Ce mouvement des artistes allemands a inspiré une large réponse dans la peinture de paysage, en particulier dans les œuvres de Karl Rahl, Caspar David Friedrich, Caspar Max Neufeld, Johann Joseph Christian Fischer et Carl Eutemmel.

Un autre mouvement a eu lieu après la Révolution française, avec un nouveau style de peintures. Le mouvement s'appelait l'école classique du paysage et a été une forte réaction à l'école française de Barbizon et à l'école idéaliste. Le terme "classique" est peut-être trompeur, car ces peintres paysagistes s'efforcent de raviver l'étude du paysage pur et idéal. Certains artistes dont les peintures sont incluses dans ce groupe étaient Theophilus Conrad (1798–1869), Bernhard von Grünau (1786–1857), Franz Maria Hauer (1779–1852) et Franz von Lenbach (1792-1866).

Un autre artiste important était


Voir la vidéo: Magnifique paysage dautomne avec une fille en rouge, paysage facile et simple pour les débutants #2 (Juillet 2022).


Commentaires:

  1. Fitzwater

    Je pense qu'ils ont tort. Essayons d'en discuter. Écrivez-moi en MP, parlez.

  2. Durante

    Je pense que tu as tort. Je suis sûr. Discutons. Envoyez-moi un courriel à PM, nous parlerons.

  3. Robb

    Ce n'est pas logique

  4. Yolrajas

    Excusez, que j'interfère, mais vous ne pouviez pas peindre un peu plus en détail.



Écrire un message